• La loi sur la pureté de la bière

    La loi sur la pureté de la bière

    Le 23 avril 2016, l’Allemagne fêtera le 500e anniversaire de sa loi sur la pureté de la bière, un gage de qualité reconnu dans le monde entier.

    C’est en effet en 1516 à Ingolstadt, en Bavière, que les ducs Guillaume IV et Louis X édictèrent la première loi sur la pureté de la bière qui préfigura l’art du brassage. Alors en vigueur dans la seule Bavière, cette loi fixait la liste des ingrédients autorisés pour la fabrication de la bière : orge, houblon et eau. À cette époque, la levure était encore inconnue. En 1906, la loi sur la pureté de la bière fut étendue à toute l’Allemagne. L’utilisation de levure et, en remplacement de l’orge, de malt fut également permise.

    Les brasseurs doivent aujourd’hui observer à la lettre une législation très stricte. Un règlement adopté en 2005 définit très précisément les critères que doit respecter la bière pour en mériter le nom. Ainsi, elle ne peut contenir ni arômes artificiels, ni colorants, ni stabilisants. Les enzymes, émulsifiants et autres conservateurs ne sauraient, eux non plus, entrer dans sa composition. Mais ce sont précisément ces exigences qui font la spécificité de la bière allemande et la rendent si populaire en Allemagne et partout dans le monde.

    À Munich se tiend pendant trois jours (du 22 au 24 avril) un « festival de la culture bavaroise de la bière ». Tout au long de l’année, des cours de brassage, des visites guidées de caves à bière ou encore des dégustations sont proposés. Même la poste allemande est de la partie avec une série spéciale de timbres consacrée à la fameuse loi.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :