• L'"Isetta" de 1955, l'une des voitures cultes de BMW © dpa/pa/photothekC’est en 1916 que Karl Rapp et Gustav Otto ont créé la célèbre marque automobile allemande. À l’occasion de ce centenaire, le BMW Group Classic Center de Munich déménagera dans un bâtiment flambant neuf édifié là où se tenaient les premières usines du constructeur. Les visiteurs (nous peut-être...) pourront notamment y découvrir des voitures et motos datant de l’époque des fondateurs de la marque. Sous le slogan « The next 100 years », BMW célèbrera tout au long de l’année ses 100 ans d’existence, avec pour point d’orgue un week‑end spécial en septembre prochain.


    2 commentaires
  • En 2016, la marque fête ses 100 ans ! Mais quelle marque ?

    Envoie ta réponse à marie.ruel@neuf.fr !


    votre commentaire
  • L'ours d'or et ses homologues en argent sont ceux distribués lors de la remise des prix au festival du cinéma à Berlin, baptisé Berlinale. Pour plus d'informations : ici

    Afficher l'image d'origine


    votre commentaire
  • Wer ist dieser Bär?Afficher l'image d'origine

    Envoie ta réponse à marie.ruel@neuf.fr !


    votre commentaire
  • Il est doré, croustillant et ses 52 « dents » lui font un cadre marquant. En 2016, le biscuit Leibniz fête ses 125 ans.

     

    En 1891, Hermann Bahlsen n’imaginait pas que son biscuit aurait une renommée mondiale. Le commerçant eut l’idée de produire un gâteau sec lors d’un séjour au Royaume Uni où il avait découvert le cake anglais. À son retour en Allemagne, il fonda en 1889 l’entreprise Hannoversche Cakesfabrik.

     

    « Cakes » est devenu « Keks »

    À cette époque, on pouvait déjà obtenir de la pâtisserie en Allemagne mais, avec l’invention du « Leibniz Cake », emballé dans un sac et consommable en cours de route, Bahlsen réussit une véritable innovation. Le philosophe et mathématicien Gottfried Wilhelm Leibniz, l’un des plus célèbres habitants de Hanovre, a donné son nom au biscuit.


    Comme les clients n’étaient pas familiarisés avec la prononciation anglaise du mot « cakes », Bahlsen a opté pour l’orthographe « Keks » qui a rapidement fait partie du vocabulaire allemand.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique